armateur


armateur

armateur [ armatɶr ] n. m.
• 1544; bas lat. armator
Personne qui se livre à l'exploitation commerciale d'un navire ( armer, I, B ).

armateur nom masculin (latin armator) Personne physique ou morale qui assure l'armement d'un bâtiment, qu'elle en soit ou non propriétaire.

armateur
n. m. Celui qui équipe et exploite un navire pour le commerce ou pour la pêche.

⇒ARMATEUR, subst. masc.
A.— MAR. Celui qui, propriétaire ou non, arme, c'est-à-dire équipe ou fait équiper un ou plusieurs navires soit pour le transport des marchandises ou des passagers soit pour la pêche maritime. ,,Est considéré comme armateur, pour l'application de la présente loi, tout particulier, toute société, tout service public pour le compte desquels un navire est armé.`` (Loi du 13 déc. 1926, Code du travail mar., art. 2) :
1. 59. S'il naît un enfant pendant un voyage en mer, l'acte de naissance sera dressé dans les vingt-quatre heures (...). Cet acte sera rédigé, savoir, sur les bâtimens de l'État, par l'officier d'administration de la marine; et sur les bâtimens appartenant à un armateur ou négociant, par le capitaine, maître ou patron du navire.
Code civil, 1804, p. 13.
2. « Mais les armateurs de l'Henrietta... reprit Phileas Fogg.
— Les armateurs, c'est moi, répondit le capitaine. Le navire m'appartient.
— Je vous l'affrète.
— Non.
— Je vous l'achète.
— Non. »
VERNE, Le Tour du monde en 80 jours, 1873, p. 191.
3. À Paimpol, il y a une grosse femme appelée Madame Tressoleur; dans une des rues qui mènent au port, elle tient un cabaret fameux parmi les Islandais, où des capitaines et des armateurs viennent enrôler des matelots, faire leur choix parmi les plus forts, en buvant avec eux.
LOTI, Pêcheur d'Islande, 1886, p. 213.
SYNT. Ancien, vieil, grand, riche armateur; famille, fils d'-; voyager pour un -; propriétaire-armateur, armateur-titulaire, armateur-gérant, armateur-affréteur, armateur pétrolier, armateur au commerce, — à la pêche; chantier d'-; groupe, fédération, syndicat d'armateurs.
B.— MAR. ANC. Capitaine qui commandait un navire officiellement armé pour la course en temps de guerre. Synon. corsaire :
4. Armateurs épiant leurs vaisseaux avec des lorgnettes, préparant leurs corsaires (douze canons de bois, quatre de fer), et organisant bourgeoisement l'héroïsme et la mort.
MICHELET, Journal, 1831, p. 87.
Rem. Attesté ds Ac. 1798 et 1835, BESCH. 1845, Lar. 19e, GUÉRIN 1892, QUILLET 1965.
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1584 (cité par Pardessus éd. de Collection de lois maritimes, antérieures au XVIIIe siècle, Paris, 1831, IV, 317 ds Fr. mod., t. 25, p. 305 : Lesdicts bourgeois victuailleurs et armateurs de navires).
Empr. au lat. armator, attesté par PRISCIEN, Gramm., III, 463, 11 ds TLL s.v.; cependant non attesté au sens mar. en lat. médiéval.
STAT. — Fréq. abs. littér. :185.
BBG. — Archéol. chrét. 1924. — BACH.-DEZ. 1882. — Banque 1963. — BARR. 1967. — BLANCHE 1857. — BOUILLET 1859. — CAP. 1936. — Comm. t. 1 1837. — GEORGE 1970. — GRUSS 1952. — JAL 1848. — KEMNA 1901, pp. 62-63. — KUHN 1931, p. 198. — Lar. comm. 1930. — LAVEDAN 1964. — LE CLÈRE 1960. — LEMEUNIER 1969. — Mét. 1955. — PISSOT 1803. — RÉAU-ROND. 1931. — WILL. 1831. — ZASTROW 1963, p. 200, 320.

armateur [aʀmatœʀ] n. m.
ÉTYM. 1544, in D. D. L.; bas lat. armator, de armare « armer un vaisseau ».
1 Personne qui se livre à l'exploitation commerciale d'un navire, qu'il en soit propriétaire ou locataire. Armer (II.). || Agent de l'armateur pour la gestion de la cargaison. Subrécargue.
0 Est considéré comme armateur, pour l'application de la présente loi, tout particulier, toute société, tout service public, pour le compte desquels un navire est armé.
Loi du 13 déc. 1926, portant Code du travail maritime, art. 2.
tableau Noms de métiers.
2 Anciennt. Capitaine d'un navire armé pour la course. Corsaire (cour.).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • armateur — Armateur. s.m. Celuy qui arme. Il ne se dit que d un particulier qui arme un ou plusieurs vaisseaux à ses frais pour aller en course. Les armateurs d Ostende, de Dunquerque. cet armateur a fait de grandes prises cet Esté …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Armateur — (fr., spr. Armatöhr, Seew.), 1) Caperausrüster; 2) Capercapitän; 3) ein Caperschiff selbst, vgl. Caper; 4) Rheder eines Handelsschiffs …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Armateur — (franz., spr. tör), s. Kaperei …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Armateur — (frz. –ör), der ein Schiff zum Handel oder zur Kaperei ausrüstet; der Kaperkapitän und sein Schiff werden ebenfalls so genannt …   Herders Conversations-Lexikon

  • armateur — ARMATEUR. sub. mas. Celui qui arme à ses frais un ou plusieurs vaisseaux pour aller en course. Les Armateurs de Dunkerque. Les Armateurs de Saint Malo. Les Armateurs François ont fait plusieurs prises. Il se dit aussi Du Capitaine qui commande le …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Armateur — L armateur est la personne qui arme, qui équipe à ses frais un ou plusieurs navires marchands, corsaires ou de pêche. Sommaire 1 Présentation 2 Bibliographie 3 Références 4 Voir aussi …   Wikipédia en Français

  • ARMATEUR — s. m. Celui qui arme, qui équipe à ses frais un ou plusieurs bâtiments pour les envoyer en course, ou seulement pour commercer. Les armateurs du Havre, de Marseille, etc. Les armateurs français ont fait plusieurs prises. Un riche armateur.   Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Armateur — Ar|ma|teur [... tø:ɐ̯] der; s, e <aus gleichbed. fr. armateur>: 1. Reeder, Schiffsausrüster. 2. (veraltet) Kaperkapitän. 3. (veraltet) Kaperschiff …   Das große Fremdwörterbuch

  • ARMATEUR — n. m. Celui qui arme, qui équipe à ses frais un ou plusieurs bâtiments pour commercer. Les armateurs du Havre, de Marseille, etc. Les armateurs équipaient autrefois des navires aussi bien pour la course que pour le commerce …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • armateur — (ar ma teur) s. m. 1°   Celui qui arme et équipe à ses frais un ou plusieurs navires pour le commerce ou pour la course. 2°   Capitaine d un navire armé en course. 3°   Vaisseau armé pour la course. Les deux derniers sens ne sont plus usités.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.